Pionniers ou traîtres, c'est selon.....

Publié le par la fee viviane

Mes amis,

Laissez moi vous communiquer un extrait "parlant" d'une interwiew donnée à JM Aphatie par mr Bussereaud denièrement :
question :

Petit sujet politique. On a compris, samedi, que Ségolène Royal qui est votre adversaire pour les élections...


Non, pas adversaire, on est en République.

Concurrente, alors ?


Voilà, s'il vous plaît.

D'accord. Votre concurrente dans la région Poitou-Charentes, avait attiré à elle cinq élus du MoDem ; alors, elle va des Verts au MoDem, elle a des syndicalistes sur sa liste. Elle ratisse large et on se dit : il ne va pas vous rester grand chose dans les urnes !


Oui, c'est la chanson de Boris Vian. C'est un peu le "déserteur" au pluriel. Les Verts, c'est des Verts qui étaient déjà avec elle. Ca va d'ailleurs lui poser un sacré problème lorsqu'elle devra fusionner entre les deux tours avec la vraie liste Verte, ceux qui ont l'étiquette Europe-Ecologie. Quant au MoDem, il y a un jeune homme qui a eu la politique du "courage, fuyons !". On lui a promis la gamelle, une bonne vice-présidence ; et François Bayrou, dont je ne partage pas toutes les opinions, mais qui a au moins le courage des siennes et de l'autonomie, a indiqué qu'il maintenait une vraie liste MoDem. Donc, il y aura pour les électeurs, les vrais choix républicains et on verra au deuxième tour comment les choses se passent.
 

Vous avez dit, Dominique Bussereau, samedi, en commentant ce ralliement de cinq élus du MoDem : "Nous n'avons pas besoin de traîtres qui nous rejoignent et qui quittent la famille politique." Vous avez dit ça ?


Oui, j'ai dit ça, et j'assume
.

Et en vous lisant, on pensait à Bernard Kouchner, Eric Besson qui ont quitté la famille politique du PS et qui vous ont rejoint. On s'est dit : tiens, dis donc, Dominique Bussereau il doit en penser de belles de Besson et Kouchner !


Monsieur Aphatie, vous confondez le niveau national où le Président de la République a fait des choix engageant la société et des hommes de Gauche qui sont des hommes de grande qualité sont venus le rejoindre et puis la politique locale.
 

C'est ça ! Quand on rejoint Ségolène Royal, c'est des traîtres mais quand on rejoint le gouvernement, c'est... !


Non. Non, non, non, non, non... D'abord, je vous prie de vous rappeler qu'une élection présidentielle c'est dans la Vème République en France, le moment où s'organise la vie politique. Les centristes ont rejoint Giscard en 1974. D'autres ont rejoint le Président Mitterrand en 1988, élection présidentielle. C'est le moment de vérité où s'organise la vie politique pour cinq ans.
 

Et dans les régions, c'est pareil ! C'est au moment de la présidentielle, oui !


Attendez ; que monsieur Bayrou ait dit... Ah, si monsieur Bayrou avait dit : je fais alliance avec madame Royal, le MoDem avec le PS, ça c'était très bien. Mais que des gens partent à la gamelle indépendamment du MoDem, je porte un jugement plus nuancé.

Je n'ajouterai que ces mots : sans commentaires !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

C'est fait j'ai mis un lien vers votre site, bonne continuation, Arnaud du site http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/


Répondre