pour Chirac, c'est Hollande, donc pour la gauche, c'est Mélenchon !!!

Publié le par la fee viviane

Mes amis,

 

A gauche pour de vrai !

il est hors de question de faire le procès d’intention de François Hollande. Aussi n’est-il pas responsable du soutien que lui apportent aujourd’hui directement tous les membres de la famille Chirac, en dehors de la reine des pièces jaunes. Nous le disons sans arrière pensée, sans ironie, ou presque.

Il est en revanche urgent pour les militants et les sympathisants sincèrement ancrés à gauche, et qui penchent du côté du PS, de s’interroger sur le sens politique de ces soutiens de droite. Certes, les médias, et en particulier ceux qui défendent un système totalement sclérosé, présentent celui qui a été président de la république de 1995 à 2007 comme un radical social à l’image de BFM TV ce jour. Comme s’il fallait absolument atténuer le sens politique de ces ralliements de droite en faveur d’un candidat “de gauche”. Comme s’il fallait absolument démontrer que la famille Chirac avait toujours été plus proche de la gauche sociale que de la droite libérale. Comme s’il fallait absolument empêcher les électeurs PS de douter de l’orientation de gauche de ce parti. Mais Jacques Chirac n’a jamais, absolument jamais été un radical social.

Il a bien plus été un radical de droite !

  • Les premières privatisations de 1986 à la mode Reagan ou Thatcher qui ont commencé à appauvrir les services publiques c’est lui !
  • Le démantèlement du système d’éducation avec pour origine la loi Devaquet et la mort d’un étudiant en novembre décembre 86, c’est lui !
  • Le bruit et les odeurs qui dérangent les bons petits Français, c’est lui !
  • Les lois Pasqua sur le code de la nationalité qui donnent la primauté au droit du sang plutôt qu’au droit du sol, c’est lui !
  • La précarisation des salariés à travers le Contrat Nouvel Embauche, c’est lui !
  • Le CPE qui a jeté dans la rue des millions de jeunes, c’est toujours lui !

Jacques Chirac, sa fille Claude et tous leurs proches ont toujours été des libéraux de droite hier, le sont toujours aujourd’hui et le resteront toujours demain !

Ils estiment, de toute évidence, que la distance politique et idéologique qui les séparent du candidat socialiste à l’élection présidentielle n’est pas infranchissable. Mieux, cette distance ils l’ont franchi !

Et quand on est à gauche pour de vrai !, un tel franchissement de distance commence par surprendre et finit par rendre évident l’évidence : pour l’homme de droite des années 80 et 90 en France, Hollande c’est pas si mal et c’est très compatible !

Alors il est encore temps de voter à gauche vraiment pour les militants et sympathisants sincères de gauche qui s’apprêtaient à voter PS le 22 avril. Il est encore temps pour eux de franchir la distance qui sépare le social libéralisme qui est finalement une déclinaison du libéralisme de droite, pour rejoindre les rives du Front de Gauche et glisser dans l’urne un bulletin Mélenchon !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
si tu vas un peu sur mon journal, tu auras les explications nécessaires sur les amitiés de Mélenchon : Dassault, Guaino et Buisson , tu verras pas de quoi casser une patte à un e poule et ces gens<br /> n'ont pas pris que je sache fait et cause pour lui !!
Répondre
S
Chère Viviane, je suis comme toi, cette affaire Chirac me semble abracadabrantesque, j'y vois moi une sourde revanches des Chirac vis à vis du nano-candidat et il en est de même pour les<br /> Villepinistes (Cleartsream est pas loin) mais de là a faire des raccourcis sur Hollande comme tu le fais, il y a un pas que je ne franchirais pas. Ou alors je vais moi aussi me poser des questions<br /> sur les fréquentations de JLM avec Buisson et Guaino lol
Répondre